Une virée express seule à Hong-Kong

En voyage d’affaires du côté de Shenzhen en Chine, j’ai profité de mon atterrissage à Hong-Kong pour visiter la ville le temps d’une journée et demie. Seule avec mon sac à dos, j’avais peu de temps pour découvrir l’immensité d’Hong-Kong. Après mes 12h de vols, je n’ai donc pas perdu de temps, j’ai grimpé dans le métro pour rejoindre le centre ville depuis l’aéroport (30 minutes ont suffit) et je suis allée retrouver mon hôtel afin de ressortir pour la soirée au plus vite ! Je logeais à l’hôtel Butterfly on Waterfront dans le quartier de Sheung Wan en plein cœur de Hong-Kong. L’accueil y a été très chaleureux, la personne de la réception m’a donné des conseils pour mon séjour ainsi qu’une carte. Une nuit à l’hôtel m’a coûté autour de 65 euros, pour un quatre étoiles c’est plutôt abordable. Dans le prix, une boite wifi portable était inclue, j’ai fait ce choix afin d’avoir internet en visitant la ville. Cela m’a été bien utile ! Ma chambre au 25ème étage avait une superbe vue sur la baie de Hong-Kong.

Ma première rue sur Hong-Kong
Vue sur la baie de Hong-Kong depuis le Butterfly waterfront hotel

Une soirée dans le quartier de Sheung Wan

J’enlève ma petite veste avant de partir étant donné qu’en septembre il fait 30 degrés et très humide ! Après avoir dîné une soupe dans un petit coin local du quartier je me rends au Sun Yat Sen Memorial Park : un parc sur la baie avec une très belle vue. En ce samedi soir, c’est très animé. Il y a un magicien qui fait un spectacle et des familles entières sont spectatrices et prennent du bon temps assises dans l’herbe. Je reste la fin de la soirée à contempler les habitants d’Hong-Kong dans ce parc d’une ambiance quelque peu mystique.

Sun Yat Sen Memorial Park

En route pour le Victoria Peak, Central et Soho

7h30 du matin. Je me réveille avec le bruit de la pluie battante, celle de la mousson. J’enfile mon imperméable sur mon t-shirt et c’est parti. Par chance, la pluie s’est vite arrêtée. Premier stop dans ma journée le Man Mo temple, en plein cœur de Hong-Kong. Jolie mais malheureusement en travaux. Je continue, zigzaguant dans les différentes rues montantes de la ville en direction du Peak tram. Le tramway de style ancien est très sympa, et la vue au fur et à mesure de la montée grandiose. En haut du Victoria Peak, la vue sur la baie de Hong-kong est la plus belle de la ville. Des immeubles gigantesques au milieu d’une végétation impressionnante.

Tramway du Victoria Peak

Retour en tramway dans le centre ville. À pied, je découvre les rues du quartier de Soho très animé par les commerces, ainsi que le quartier central avec ses cathédrales, restes de la colonisation anglaise.

Statue Square

Je fais une petite pause déjeuner dans le restaurent Yum Cha, dont la spécialité est les dumplings ou « dim sum » typique de la région d’Hong-Kong, ce sont en fait des beignets à la vapeur. Les dumplings de ce restaurant sont très bons et ils ont une particularité : ils sont de forme sympathique, cochons ou petit bonhommes, ils ne manquent pas d’originalité.

Les « dim sum » de Yum Cha

Lantau Island, son big budha et son monastère

Je prends le métro sur la ligne Tung Chung pour rejoindre l’île de Lantau. Au bout de 25 minutes, j’arrive à destination. Souhaitant aller au village de Ngung Ping dans les montagnes, je prends le funiculaire afin d’avoir une vue sur la nature environnante. À l’arrivée, un village avec de nombreuses échoppes de souvenirs m’attend. Je fais donc quelques boutiques avant de rejoindre le budha Tian Tan aussi appelé Big Budha par sa taille extravagante. Je monte les quelques marches et j’arrive à ses pieds, une superbe vue sur le monastère de Po Lin ainsi que les montagnes apparaît devant moi. Après avoir passé du temps à admirer la vue et le budha, je pars en direction du monastère de Po Lin et sa superbe architecture typique. À quelques minutes seulement du centre ville animé de Hong-Kong, ce havre de paix me dépayse totalement.

Dans le funiculaire menant au village de Ngung Ping
Monastère de Po Lin

Tsim Sha Tsui et l’Avenue des Stars

En fin d’après-midi, je repars direction le centre de Hong-Kong. Je m’arrête avant « Central », de l’autre côté de la baie de Hong-Kong, dans le quartier de Tsim Sha Tsui.

Pour tous ceux qui font une visite express de Hong-Kong, attention à ne pas perdre du temps pour trouver la sortie du métro ! J’ai marché des kilomètres à la sortie des stations importantes de la ville. Il est très facile de se retrouver dans un centre commercial énorme et de prendre une demie-heure à trouver la sortie piétonne. Une perte de temps pour pas grand chose.

Avec ses avenues de grattes-ciels, ses écrans et ses grandes boutiques, ce quartier m’a beaucoup fait penser à New-York. Je continue mon chemin vers la tour de l’horloge, un des emblèmes de la ville de Hong-Kong. Je suis la promenade de Kowloon jusqu’à l’Avenue des Stars ou appelé familièrement le Hollywood de Hong-Kong en référence à ces traces laissées par les stars tout au long de l’avenue. Tout au long de la promenade, on peut admirer la rive de Victoria ainsi que les jonques chinoises et les sampans hongkongais naviguer sur la mer. Mais le spectacle ne s’arrête pas là. À 20h, tous les soirs, la Symphonie des Lumières débute, spectacle en musique sur les grattes-ciels qui donne un dénouement magique à ma journée.

La tour de l’Horloge
Jonque Chinois dans la baie de Hong-Kong
La Symphonie des Lumières

Une ville effervescente et chaleureuse, des quartiers de style différents où l’Europe et la Chine se croisent, des îles environnantes magnifiques… Hong-Kong est définitivement une ville superbe. En voyageant seule, j’ai efficacement parcouru la ville (beaucoup de kilomètres sous le pied ! ). J’ai pu voir les incontournables de Hong-Kong en très peu de temps. Pour les femmes qui souhaiteraient tenter l’expérience de voyager seule également, j’ai trouvé que Hong-Kong était une ville très sûre de nuit comme de jour. Si j’ai l’occasion un jour d’y retourner, je voudrais parcourir les autres îles de la région afin de voir la nature et les plages qui, j’ai entendu dire, sont très belles.

Anecdotes : parce que j’ai découvert des petites choses sur place dont je souhaite vous parler.

Bon à savoir : les hongkongais parlent très bien anglais. Il est donc possible de demander de l’aide dans la rue ou tout simplement échanger avec les locaux (contrairement à une expérience vécue en Chine, mais ce sera pour une autre histoire…).

Publié par cecemnz

En vacances ou en business, j’ai toujours une valise à mes côtés. 25 ans, 31 pays et des souvenirs que je ne peux plus compter ! Quand je ne suis pas au bout du monde, je suis dans ma tendre Provence natale ou dans ma ville de cœur la belle Lilloise.

2 commentaires sur « Une virée express seule à Hong-Kong »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :